space logo space
puce Alphabetville
puce Théorie/critique
puce Création
puce Liens
space
Accueil > Théorie/critique > Rencontres thématiques, séminaires de recherche, événements, résidences > L’art à l’essai > Jacqueline Caux présente Le Silence, les couleurs du prisme et la mécanique du temps qui passe de Daniel Caux - 17/11/10
space

Jacqueline Caux présente Le Silence, les couleurs du prisme et la mécanique du temps qui passe de Daniel Caux - 17/11/10
Mercredi 17 novembre à 18h30, au Petit Théâtre, Friche Belle de Mai, 41 rue Jobin, 13003 Marseille

 

« Le Silence, les couleurs du prisme et la mécanique du temps qui passe » de Daniel Caux, éditions de l’Eclat, 2009

(JPG) Les musiciens de la seconde moitié du XXe siècle, de John Cage à Richie Hawtin, en passant par les minimalistes américains, le free jazz et quelques inclassables et visionnaires, savent ce qu’ils doivent à l’écoute créatrice et généreuse de Daniel Caux. Passeur de sons, caravanier des musiques nomades, il a porté jusqu’à nos oreilles la conque de ses découvertes enthousiastes.
Toute son action, depuis la fin des années 60, aura consisté à faire connaître et entendre celles et ceux qui dessineront notre paysage musical. Son écriture, toujours juste et précise, a accompagné au jour le jour cette aventure musicale : articles, textes de pochette de disques, programmes, émissions radiophoniques sur France Culture et France Musique, les textes rassemblés ici sont une histoire vivante du siècle sonore mise en musique par les musiciens mêmes.
Producteur à France Culture (et France Musique), journaliste (L’Art vivant, Jazz Hot, Le Monde, Art Press, Le nouvel Obs...), organisateur de concerts (Ayler, Sun Ra, Riley, Glass, Reich...), directeur artistique du label Shandar, chargé de cours à Vincennes puis Saint Denis, Daniel Caux fut un ‘activiste musical’ qui a profondément marqué la scène musicale de ces quarante dernières années. Il disparaît en juillet 2008.

Jacqueline Caux
a participé à l’organisation de plusieurs festivals de musiques d’aujourd’hui, réalisé des courts- métrages expérimentaux ainsi que des films musicaux projetés et primés dans de nombreux festivals internationaux. Son livre d’entretien « Presque rien avec Luc Ferrari » paraît en 2002 aux éditions Main d’œuvre (traduit en japonais en 2006), celui qu’elle conçoit avec la sculptrice Louise Bourgeois : "Tissée, Tendue au Fil des Jours la Toile de Louise" est publié en 2003 aux éditions du Seuil et, en 2006, « Anna Halprin - à l’origine de la performance » aux éditions Panama/musées. Elle a réalisé plusieurs longs métrages : « La Monte Young et Marian Zazeela - Dream House », « Anna Halprin / Out of Boundaries », « Anna Halprin/Who Says I Have to Dance In a Theater", « Presque Rien avec Luc Ferrari », « The Cycles of The Mental Machine : une histoire de la musique noire à Detroit », « Les Couleurs du prisme, La Mécanique du Temps », " Contes de la Symphonie Déchirée".

Présentation suivie d’une discussion avec ErikM, artiste, musicien.

A 20h30, projection du film « Les Couleurs du prisme, la mécanique du temps - De John Cage à la musique Techno » de Jacqueline Caux
La disparition de Daniel Caux inverse aujourd’hui les rôles : ces mêmes musiciens, qu’il a ardemment accompagnés, ont souhaité être présents dans ce film.

Du 12 au 17 novembre à 14H30, sur Radio Grenouille, 88.8 FM
Extraits sonores d’émissions radiophoniques produites et réalisées par Daniel Caux sur France Culture.
Programme conçu en collaboration avec Euphonia/Radio Grenouille

Remerciements à : Lucien Bertolina, ErikM.


space
<< retour au sommaire