space logo space
puce Alphabetville
puce Théorie/critique
puce Création
puce Liens
space
Accueil > Théorie/critique > Rencontres thématiques, séminaires de recherche, événements, résidences > William Seward BURROUGHS 100 #2
space
William Seward Burroughs 100 #2
 
space  
La révolution selon W.S Burroughs
Novembre 2014, Aix-en-Provence
1914 - 1997

William S. Burroughs est né à St-Louis dans le Missouri en 1914 et mort à Lawrence dans le Kansas le 4 août 1997. Il a vécu à Mexico, à Tanger, à Londres, à Paris... Héroïnomane, il écrivit « Junky » et « Queer » avant de se rendre célèbre avec « Le festin nu » publié en 1959. Associé à la beat generation, collaborateur ou inspirateur de nombreux artistes, réalisateurs et musiciens, Anthony Balch disait de lui qu’ « il fut un ‘animal’ littéraire aux orientations homosexuelles, très attiré par les armes à feu et le crime, et était tout naturellement incliné à briser toutes les règles ».
Se définissant lui-même comme « un humble praticien du métier de scribe », Burroughs a été un pourfendeur des systèmes de contrôle de toutes sortes jusqu’à ses ultimes paroles.

Le centenaire de la naissance de William Seward Burroughs est l’occasion de proposer un regard vivant sur l’oeuvre étonnante, dérangeante ou encore hallucinante, de l’écrivain.

Alphabetville propose pour cette année une programmation en deux parties.

Après « Parages de W.S Burroughs », se situant autour de sa vie et son œuvre, le programme de cet automne se formule par « La révolution selon W.S Burroughs ».

Conférences, rencontres, projections, écoutes, auront lieu à Aix-en-Provence.
Un programme en collaboration avec Seconde Nature, scène numérique, et l’Ecole supérieure d’art.


La révolution selon W.S Burroughs

« Dans la Révolution Electronique j’avance la théorie qu’un virus EST une très petite unité de mot et d’image. J’ai suggéré alors que de telles unités pouvaient être activées biologiquement pour agir comme des tensions virales communicables. »

Dans ce texte, « La révolution électronique », William Burroughs établissait des considérations sur le mot comme virus, l’état des mass-medias et leur capacité de contrôle, et y avançait des modes opératoires de brouillage des discours officiels et de renversement des institutions autoritaires. La méthode du cut-up, récurrente dans l’œuvre de William Burroughs, y apparaît, entre autres, comme une modalité virale, « comme une arme à longue distance ». Inventée par l’artiste Brion Gysin, celle-ci fut utilisée par Burroughs en littérature, avec des techniques sonores, et dans des expérimentations cinématographiques. Pour une réappropriation et un réactivation des sens : des significations autant que des sensations. Pour une révolution des consciences.

Cette proposition consiste à revenir sur les éléments artistiques et théoriques de cette « révolution » à effet symbolique, mais aussi d’entrevoir leurs infiltrations dans les pratiques, les techniques et les medias actuels.
La révolution selon William Burroughs s’inscrit dans le cadre de la plateforme e-topie. Cette dernière fédère un groupe d’acteurs qui, sur les territoires d’Aix-en-Provence et de Marseille entendent promouvoir les nouvelles pratiques à l’ère du numérique. Suite à une première édition réussie à l’occasion de Marseille-Provence 2013, les opérateurs regroupés sous la bannière e-topie conçoivent une série de rendez-vous dès 2014 en préfiguration d’une biennale internationale d’arts numériques qui se déroulera à l’automne 2015.

Une proposition d’Alphabetville

Informations, contact :
04 95 04 96 23 / www.alphabetville.org
Alphabetville, Friche Belle de Mai, 41 rue Jobin 13003 Marseille



Les lieux

Ecole supérieure d’art
rue Emile Tavan
13100 Aix-en-Provence
04 42 91 88 70
www.ecole-art-aix.fr

Seconde Nature
27bis, rue du 11 novembre
13100 Aix-en-Provence
04 42 64 61 01
www.secondenature.org

space